Panier  

Aucun produit

0,00 € Livraison
0,00 € Total

Panier Commander

Formatrices : qui sommes-nous ?

Présentation de Rahma SLITI

J'ai souhaité écrire cette présentation à ma manière, avec mon humour, la passion qui coule dans mes veines et mes mots. Tant pis si certains vont juger ça pas très professionnel ou commercial. Mon seul souhait est d'arriver à transmettre cette passion et c'est seulement en étant naturelle et moi-même que j'y arriverai.

Originaire de Marseille, j’ai baigné dans les soins naturels depuis la naissance grâce à ce patrimoine naturel et familial que nous possédons, j’ai eu la chance d’être éduquée en fonction de celui-ci. A l'adolescence (quel âge rebelle celui-là), je me suis perdue dans les grands rayons des grandes marques de cosmétique industrielle. Fort heureusement, la nature m'a retrouvée et m'a crié dessus tellement fort : « reviens à ce que tes ancêtres t'ont laissé ! » J'ai tellement eu peur que je suis revenue illico presto !

Suite à mon déménagement à Paris, je découvre cette grande boutique et ces ateliers que l'on connaît tous. Mais cela ne me suffisait pas. Je déménage par la suite à Annemasse (Haute Savoie, frontière de Genève, Suisse) et je commence alors à lire des choses sur la qualité des huiles essentielles, hydrolats, huiles végétales. Je commence ma longue formation en aromathérapie et là, mais comment ?! mais pourquoi ?! Oh zut, obligée de me débarrasser de toutes ces huiles essentielles, hydrolats, huiles végétales contenues dans du plastique (je ramenais 10 litres d'huile d'olive dans un bidon en plastique de la Tunisie, c'est dire les bêtises que j'ai pu faire). Bien sûr, là aussi cela ne me suffisait pas.

Ayant des hectares d'oliviers en Tunisie, j'ai voulu comprendre sa fabrication et là j'ai compris la notion de rancissement et qu’il est impensable de mettre des huiles végétales dans un contenant en plastique. Zut alors, les bagages vont être plus lourds !

Ensuite je commence ce long travail de recherche, afin de trouver les meilleurs distillateurs d'huiles essentielles et hydrolats. La course entre la Corse, la Drôme, Paris (salon bio), Bruxelles, la Tunisie… commence. J'ai constaté par moi-même ce que la distillation artisanale voulait réellement dire. J’étais tellement émue en Corse que j'en avais les larmes aux yeux (trop passionnée celle la dis donc).

Ex : est ce que vous saviez que l'huile essentielle de lentisque pistachier doit être distillée durant 7h car si on ne la laisse pas autant, toutes les molécules ne sortent pas. Si cela n'est pas respecté c'est comme si on avait une essence vide.
Cette sélection de plantes a duré 8 mois. Mon but était de trouver « the » huile essentielle. Chez quel producteur est-elle mieux distillée ? là aussi il y a certains pièges à éviter.

Entre temps, j'ai fait des formations en cosmétique naturelle et en gemmothérapie.
L'aromathérapie soigne le corps, le cœur et l'esprit, très utile aussi en cosmétique naturelle, mais avec beaucoup de contre-indications d'où la nécessité d'en connaître les bases.
La gemmothérapie : complète l’aromathérapie, elle se prend en voie interne et englobe la plante dans son intégralité (racine, fruit, écorce, feuille, fleur)
La cosmétique naturelle : on pense que la cosmétique n’agit qu'en surface alors que, si c’était le cas, on ne parlerait pas des perturbateurs endocriniens.
L'association des 3 est nécessaire si nous souhaitons vivre en parfaite harmonie avec la nature et notre corps. D'où la naissance de mon projet.
Michel Faucon, Philippe Andrianne, Anne Laure Jaffrelo, Marie Alexandra Solari, Christine Chostakoff. Je ne saurais les remercier de m'avoir tant appris dans les 3 domaines. Ils ont réellement participé à la concrétisation de mon rêve.

Mon éthique est de privilégier les produits naturels (mais Rahma tout le monde fait pareil) non ! on ne fait pas attention à tout ce qu'il y a autour ! Logistique, packaging. Bien sûr, nous ne sommes pas dans un monde parfait ; j'ai, du coup, fait attention à l'écologie car cela va de pair.

Vous trouverez au sein de ma boutique en ligne, la qualité, la simplicité et l'artisanat avant toute chose. De ce fait, je connaîtrai des ruptures dues à la vie, les guerres, les catastrophes naturelles comme pour le Nard au Népal. Si on veut du naturel il faut savoir accepter ces aléas.
La fabuleuse histoire de Naturalife AGCN commence.

Je vous souhaite à tous de pouvoir vous épanouir dans une passion qui fait votre force et votre bonheur. Petite pensée positive.

Bonne visite à tous, naturellement.

Rahma SLITI

Références bibliographiques :

  • Traité d'aromathérapie scientifique et médicale, fondements & aide à la prescription / Michel Faucon

  • Traité de gemmothérapie - La thérapeutique par les bourgeons / Philippe Andrianne

  • L'aromathérapie des petits: Huiles essentielles, huiles végétales et hydrolats pour les enfants / Anne Laure Jaffrelo

  • Adoptez la Slow Cosmétique / Julien Kaibeck et Mélanie Dupuis

  • Pour une cosmétique intelligente / Dominique Baudoux

  • Le grand guide des huiles essentielles / Fabienne Millet


Et bien sûr, tous mes cours.

Présentation de Sylvie ALRAN BAUER

Sylvie a le prénom adéquat pour s'occuper du végétal, puisque son prénom vient du latin Silva qui veut dire "Forêt" et pour cause son visage boisé sent le musc et la rose. Etait-elle prédestinée à jouer les femmes qui murmurent à l'oreille des fleurs ? Sans aucun doute... Cette fleur subtile est native du signe de la rose de Bulgarie ascendant mousse des sous-bois. Il se dégage de Sylvie une connexion subtile avec les éléments et un parfum magique qui nous parle de la magie des forêts, de notre Terre et du royaume des plantes de parfumerie. Parisienne de naissance, Sylvie avait déjà, toute petite fille une connexion puissante à la nature, à la mer et aux arbres. C'est en Suède qu'elle a eu la chance de passer tous ses étés d'enfant et c'est sur cette Terre qu'a pu se développer son lien magique au règne végétal. Jusqu'à huit ans, dans la pollution parisienne, Sylvie n'avait de cesse d'être malade et puis la Suède lui a rendu la santé. Comme si, soudain, la nature lui avait redonné tous les pouvoirs de guérison tapis en elle, endormies dans la grande ville lumière. La Suède lui a rendu son pouvoir.
Au cours des années 2000, après un parcours dirigé vers les ressources humaines, Sylvie se forme à l'Ayurveda et à l'aromathérapie holistique en Angleterre. A son retour en France, Lydia Bosson, Daniel Pénoël et Pierre Franchomme sont ses professeurs en aromathérapie énergétique, quantique et scientifique. Parallèlement elle étudie l'Ayurveda avec la ferme volonté de coupler les deux disciplines pour elle indissociables. Suite à ses nombreuses formations et expérimentations, Sylvie s'est prise de passion pour la distillation et sillonne le monde à la recherche des distillateurs. Sa quête l'amène en Bulgarie, avec l'envie d'aller y contacter la rose. La fameuse rose de Bulgarie. Sa volonté, à l'époque, était de guérir son féminin blessé par les aléas de la vie, d'aller contacter la blessure la plus profonde de son féminin. Elle a voulu expérimenter l'huile au delà des connaissances scientifiques qu'elle en avait. Elle a cherché un chemin de rencontre pour contacter l'âme de la fleur attribuée au divin féminin. Et la rose a déployé toute sa magie. La rose l'a aidé. Un chemin avait été défriché, était ouvert. Par delà son expérience personnelle, Sylvie, dès lors, était persuadée qu'elle pouvait aider d'autres êtres à panser leurs blessures avec l'âme des plantes et leurs messages subtils.

Son travail est d'expérimenter seule les essences pour les intégrer afin de transmettre sa passion et son savoir. Persuadée que les plantes sont des guérisseuses, elle cherche à faire les présentations du végétal à l'humain afin que la plante puisse déployer toutes ses qualités de thérapeute et de consolatrice des chagrins humains. Les plantes ont aidé Sylvie, l'ont renforcé et l'ont toujours accompagné dans toutes les circonstances de la vie. Elle insiste aussi sur le fait qu’en les intégrant chaque jour à son quotidien les plantes l'ont aidé à rester en bonne santé malgré les turpitudes des jours, des mois et des années. Les plantes guident, font de la prévention (principe ayurvédique). Les fleurs illustrent pour elle la puissance et les forces de l'énergie féminine. Son travail est en bonne partie d'aider les personnes blessées dans leur corps, dans leur esprit et enfin dans leur âme. Sylvie reçoit en consultation et anime des stages pour transmettre sa passion des fleurs, du monde végétal et des huiles essentielles. Elle s'attache à la qualité des huiles, à la recherche des distillateurs qui traitent les plantes dans le plus grand respect, amour et bienveillance. Son métier est un chemin vers la joie et la beauté à travers notre reconnexion à notre nature terrestre. Avec la force de l'arbre et des forêts, Sylvie se dresse comme un pont entre ciel et terre. Entre notre nature terrestre et notre nature plus subtile. Cette éternelle voyageuse, intervient à Paris, en Haute Savoie, à Balaruc les Bains, à Toulouse et consulte également par Skype pour toutes les personnes qui n'arriveraient pas à la suivre dans sa course joyeuse avec la vie.

Sylvie ALRAN BAUER